L’Homme et son espace vécu

mardi 20 janvier 2015

Abord analytique de la pensée poétique
Analyses littéraires
Aubier, Paris, 1986
Flammarion 1993

Que veut dire vivre en harmonie ? Une certaine manière, sans doute, d’habiter l’espace, d’habiter son corps.

"Je voudrais faire avec l’espace vécu, écrit Gisela Pankow, ce que Freud a fait avec le mythe : l’ouvrir à sa vérité existentielle et symbolisante".
Tel est l’enjeu de ce volume qui réunit des analyses de la parole poétique que le Dr Gisela Pankow a menées depuis plus de trente ans, en les orientant de manière très personnelle. Kafka, Kurosawa, Garcia Marquez, Ersnesto Sabato, Elsa Morante ou Flaubert, d’autres encore sont autant d’univers où le narcissisme, la quête de l’amour, la révélation de l’identité nous font accéder à la profondeur de la vie, à nos fissures et aux failles dans notre corps vécu.
L’oeuvre de Gisela Pankow est internationalement connue (neuf livres, cent vingt-cinq publications en huit langues) et témoignage de la valeur de l’enseignement qu’elle a poursuivi de 1971 à 1992 à l’université de Paris VI-Faculté de Médecine Saint-Antoine.
De 1960 à 1970 elle a été chrgée de cours à la Faculté de Médecine de Bonn. Elle a enseigné aux Etats-Unis, en Australie, au Canada, en Tunisie, et donné des conférences dans la plupart des pays d’Europe.
Depuis 1985, elle dirige à Paris un séminaire sur la "psychothérapie analytique des psychoses".
Elle a notamment publié aux éditions Aubier, L’Etre-là du schizophrène (1981), L’Homme et sa psychose (1969), Structure familiale et psychose (1977).